La touche d'humour : Opérations de crédit

C'est un homme qui demande à un banquier : Pouvez-vous me donner un peu d'argent ?
Le banquier dit à cet homme :
- Je n'ai pas d'argent, mais je peux vous en donner demain.
- Mais je ne veux pas de votre argent je veux celui de la banque.
- Ha! Je n'avais pas compris..

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

 

Dans le contexte actuel où la pandémie de la COVID-19 est devenue un problème mondial de santé publique, Finabanque International veut rassurer sa clientèle et ses collaborateurs : votre santé, votre sécurité et votre bien-être sont de la plus haute importance pour nous. Nous traversons actuellement une crise extraordinaire à l’échelle planétaire dont les conséquences sont incertaines tant la situation évolue d’heure en heure.

Nous adapterons en conséquence nos décisions. En tant qu’institution oeuvrant dans le secteur des banques et établissements financiers africains pour le renforcement des capacités, Finabanque International a l’intention de participer aux efforts déployés contre la propagation du coronavirus en respectant les directives de santé publique.

 

Nous adoptons des mesures afin de servir notre clientèle de façon sécuritaire et responsable.

Suivant les perturbations entraînées par la fermeture de nombreuses frontières et l’annulation de multiples vols internationaux, nous informons notre fidèle clientèle du report de l’ensemble des séminaires programmés en avril, mai dans nos centres de formations. Pour les mois suivants (notamment mai et juin), nous tiendrons bien évidemment compte de l’évolution de cette situation et nous vous tiendrons informés.

N’étant nous même pas des spécialistes de santé, nous nous alignons sur les recommandations des services santé de l’Etat Togolais que nous appliquerons. Nous communiquerons avec vous dans les prochains jours pour vous informer de ces changements à notre calendrier et des mesures prises afin de vous offrir nos services dans les meilleures conditions.

Nous demeurons bien entendu disponibles pour toute analyse de situation au cas par cas.

Nos formations demeurent malgré tout ouvertes aux inscriptions, en notant qu’elle ne seront confirmées qu’en tenant compte de l’évolution du contexte sanitaire. Nous avons à coeur notre service à la clientèle, vous pouvez donc continuer à nous contacter par téléphone et par e-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou au + 228 90 90 44 96 / 22 21 79 79 Vous remerciant pour la confiance que vous nous accordez, nous espérons que d’ici quelques semaines la situation mondiale sera moins préoccupante et que nous aurons le plaisir de reprendre notre collaboration avec vos institutions ainsi que de vous accueillir dans nos centres de formation.

 

Au nom de tous nos collaborateurs, nous vous remercions de votre compréhension et demeurons disponibles afin de répondre à vos questions.

 

Jean-Luc Siruguet

En 2017, les établissements financiers ont déboursé en moyenne 18,2 millions de dollars pour lutter contre les intrusions dans leurs systèmes, selon une étude Accenture.

Considérées par certains comme un risque systémique pour l'industrie financière, les attaques informatiques ciblant les systèmes des banques ont triplé depuis 2012, selon les conclusions d’une étude menée dans sept pays occidentaux.

Déjà pointées du doigt comme un «risque majeur» en 2018 pour les entreprises, par Allianz au début de l’année, les cyberattaques représentent une menace qui se renforce...

AVIS NO 03/2015 du 05 novembre 2015

SEANCE DU 05 NOVEMBRE 2015

La Cour Commune de Justice et d' Arbitrage de I'OHADA, réunie en formation plénière à son siège le 05 novembre 2015

Vu le Traité relatif à l'harmonisation du droit des affaires en Afrique, notamment en ses articles 10 et 14 •

Vu le Règlement de procédure de la Cour Commune de Justice et

d' Arbitrage (CCJA), notamment en ses articles 9, 53, 54, 55 et 58 ;

Vu la demande d'avis consultatif de la République du BENIN, présentée par lettre no 0838/MJLDWDC/SGWDLCS/SP-C en date du 23 décembre 2014 du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, de la Législation et des Droits de l'Homme, enregistrée au greffe de la Cour le 12 janvier 2015 sous le

n0 001/2015/AC, et libellée en ces termes :

Forum ICI 2014 : le plus grand évènement économique d’Afrique de l’Ouest dévoile son agenda. 1 500 opérateurs économiques ivoiriens et internationaux issus des 5 continents sont attendus, du 29 au 31 janvier 2014, pour profiter des opportunités d’investissement et échanger sur les réformes structurelles à mettre en oeuvre pour accompagner l’élan économique sans précédent de la Côte d’Ivoire.
Placé sous le haut patronage de Son Excellence le Président de la République de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, le forum rassemblera plusieurs Chefs d’Etat du continent africain et des délégations de plusieurs pays...

Présentation du logiciel FINAPRO à l'hôtel EDA OBA...