La touche d'humour : Opérations de crédit

C'est un homme qui demande à un banquier : Pouvez-vous me donner un peu d'argent ?
Le banquier dit à cet homme :
- Je n'ai pas d'argent, mais je peux vous en donner demain.
- Mais je ne veux pas de votre argent je veux celui de la banque.
- Ha! Je n'avais pas compris..

La prévention et le traitement des entreprises en difficulté

Ces points sont abordés dans nos séminaires interbancaires.

Le rôle des PME/PMI dans les stratégies de développement économique en Afrique n’est plus à démontrer tant sur le plan de leur aptitude à créer des emplois que de leur création de valeur. Dans ce contexte, le secteur bancaire et financier affirme sa volonté de renforcer son rôle d’intermédiation pour accompagner les entreprises.

Les aspects développés ci après concernent les banques et établissements de crédits africains.

Comme toute entité, l’entreprise est parfois amenée à traverser des périodes difficiles en raison de facteurs divers. Il existe différents degrés de gravité des difficultés des entreprises qui peuvent bénéficier de mesures appropriées leur permettant de sortir progressivement de la « zone rouge ».


Il est essentiel que les différents acteurs du marché des entreprises de la banque connaissent la nomenclature OHADA pour permettre à l’entreprise d’exploiter toutes les possibilités légales à son avantage.
Cependant, dans l’exercice de son métier, le banquier doit être en mesure d’identifier les signes avant-coureurs d’une dégradation du risque chez les entreprises clientes tout au long de la relation et être attentifs aux projets de création.


La prévention et le traitement des entreprises en difficulté reposent sur quatre piliers qui seront abordés au cours du séminaire :


- La détection des risques
- Le maîtrise du risque par la prise de décision à temps dans le respect des règles de sécurité
- L’accompagnement par la banque de l’entreprise en difficulté
- Enfin, les procédures collectives d’apurement du passif


Son organisation pédagogique contribue à l’atteinte des résultats fixés par :

- La complémentarité des outils
- Les cas d’application et les mises en situation
- L’animation par un professionnel expérimenté