La touche d'humour : Opérations de crédit

C'est un homme qui demande à un banquier : Pouvez-vous me donner un peu d'argent ?
Le banquier dit à cet homme :
- Je n'ai pas d'argent, mais je peux vous en donner demain.
- Mais je ne veux pas de votre argent je veux celui de la banque.
- Ha! Je n'avais pas compris..

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

 

Dans le contexte actuel où la pandémie de la COVID-19 est devenue un problème mondial de santé publique, Finabanque International veut rassurer sa clientèle et ses collaborateurs : votre santé, votre sécurité et votre bien-être sont de la plus haute importance pour nous. Nous traversons actuellement une crise extraordinaire à l’échelle planétaire dont les conséquences sont incertaines tant la situation évolue d’heure en heure.

Nous adapterons en conséquence nos décisions. En tant qu’institution oeuvrant dans le secteur des banques et établissements financiers africains pour le renforcement des capacités, Finabanque International a l’intention de participer aux efforts déployés contre la propagation du coronavirus en respectant les directives de santé publique.

 

Nous adoptons des mesures afin de servir notre clientèle de façon sécuritaire et responsable.

Suivant les perturbations entraînées par la fermeture de nombreuses frontières et l’annulation de multiples vols internationaux, nous informons notre fidèle clientèle du report de l’ensemble des séminaires programmés en avril, mai dans nos centres de formations. Pour les mois suivants (notamment mai et juin), nous tiendrons bien évidemment compte de l’évolution de cette situation et nous vous tiendrons informés.

N’étant nous même pas des spécialistes de santé, nous nous alignons sur les recommandations des services santé de l’Etat Togolais que nous appliquerons. Nous communiquerons avec vous dans les prochains jours pour vous informer de ces changements à notre calendrier et des mesures prises afin de vous offrir nos services dans les meilleures conditions.

Nous demeurons bien entendu disponibles pour toute analyse de situation au cas par cas.

Nos formations demeurent malgré tout ouvertes aux inscriptions, en notant qu’elle ne seront confirmées qu’en tenant compte de l’évolution du contexte sanitaire. Nous avons à coeur notre service à la clientèle, vous pouvez donc continuer à nous contacter par téléphone et par e-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou au + 228 90 90 44 96 / 22 21 79 79 Vous remerciant pour la confiance que vous nous accordez, nous espérons que d’ici quelques semaines la situation mondiale sera moins préoccupante et que nous aurons le plaisir de reprendre notre collaboration avec vos institutions ainsi que de vous accueillir dans nos centres de formation.

 

Au nom de tous nos collaborateurs, nous vous remercions de votre compréhension et demeurons disponibles afin de répondre à vos questions.

 

Jean-Luc Siruguet

Les objets connectés sont des mines de failles souvent faciles à exploiter. Preuve en est, un casino s’est fait pirater sa base de données clients via un simple thermomètre connecté présent dans un aquarium…

C’est durant une conférence à Londres que Nicole Eagan, la directrice de l’entreprise de cybersécurité Darktrace a expliqué la méthodologie des pirates. D’après elle, les hackers ont cherché une faille sur le modèle de thermomètre connecté présent dans l’aquarium du hall du casino...

43% des entreprises luxembourgeoises craignent les cyberattaques

Si 42% des acteurs économiques du Luxembourg affirment avoir été victimes d’une fraude économique au cours des 24 derniers mois, ces dernières estiment que les attaques informatiques constituent le principal risque, selon une étude de PwC, publiée jeudi....

Le régulateur financier sud-coréen cherche à comprendre comment Samsung Securities a pu distribuer, à la suite d’une erreur humaine, des milliards de « titres fantômes » à ses employés.

Un employé de Samsung Securities devait effectuer le paiement de dividendes aux salariés de la société détenant des stock-options...

Les juristes le savent, les chefs d'entreprise en sont conscients, les hommes politiques le devinent : la compétition des systèmes juridiques est au cœur de la concurrence économique et financière mondiale.

A cet égard, il convient de corriger la fausse impression donnée par une communication envahissante selon laquelle le droit continental (le droit romano-germanique, c'est à dire celui de l'union européenne, et donc le nôtre) serait trop complexe, trop rigide et créerait des obstacles à un entreprenariat dynamique, en particulier avec le développement de la « nouvelle économie numérique »...

Le superviseur des banques et des assurances propose une définition et une catégorisation du risque informatique afin de l’intégrer à la gestion des risques opérationnels.

Face à l’émergence des cyberattaques, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a élaboré un document de réflexion sur le risque informatique, ou risque de gestion du système d'information, qu’il soumet à consultation jusqu’au 15 juin 2018...

ACAM Vie annonce la digitalisation de ses processus métiers.

L’objectif majeur étant la simplification et la transparence dans les services offerts au Client. Les premiers résultats de ce positionnement sont visibles, avec la mise à disposition de la plateforme digitale d’ACAM Vie...

L’activité de toute organisation dépend de plus en plus de la disponibilité de ses systèmes d’information et de la donnée. Ces éléments sont considérés comme critiques, indispensables à la bonne marche de l’activité. Il est donc essentiel de mieux les protéger.

«La cybersécurité est devenue un élément que chaque dirigeant doit pouvoir considérer comme de nombreux autres facteurs de développement de son business...

Quand un enfant de 11 ans enseigne la cybersécurité, nous vous en parlions il y a quelques jours, les enfants sont également sujets aux piratages par l’intermédiaire des jouets connectés.

C’est d’ailleurs un enfant de 11 ans qui en a fait la démonstration en mai dernier lors d’une conférence sur la cybersécurité : il a hacké en direct son ours en peluche devant plusieurs centaines d’experts...

Le règlement général sur la protection des données (RGPD) entrera en application le 25 mai prochain.

Initiative unique au niveau mondial, ce règlement vise à renforcer les droits des Européens sur internet...

Isaak Dayan, CEO de Dartalis :

«Entre sécurité, contrôle et performance, il faut trouver la juste balance.» Toute activité dépend de plus en plus des systèmes informatiques et d’un accès à la donnée.

Connecté, le business est désormais particulièrement exposé à la cybermenace. Se prémunir des nouveaux risques implique au préalable que les organisations les identifient...

La menace causée par les «cyberouragans», ces événements au cours desquels des hackers perturbent un grand nombre d’entreprises en visant leurs infrastructures communes, et le renforcement des réglementations sur la protection des données sont les deux éléments qui caractériseront l’environnement du cyberrisque pour l’année à venir, toujours selon Allianz.

Les dirigeants ne doivent toutefois pas mettre tous leurs œufs dans le même panier...

Dans des pays comme les États-Unis, le Royaume-Uni ou l’Australie, les cyberincidents sont même considérés comme le premier facteur de risque pour les entreprises.

Il faut dire que fréquenter le «dark web» peut s’avérer très lucratif...

Plus inquiétantes que les catastrophes naturelles, les cyberattaques constituent les principales sources de risque pour les entreprises, selon le Baromètre des risques 2018 d’Allianz.

Il fallait s’y attendre.

Face à la digitalisation galopante de l’économie et au besoin toujours plus grand des entreprises d’être connectées, les vulnérabilités face aux cyberattaques augmentent...

Jugés «très sensibles» aux attaques de déni de service, les établissements financiers ne lésinent donc pas sur ce poste de dépense, qui atteint, en moyenne, 250.000 dollars (200.856 euros) par attaque d’ampleur, selon les conclusions de l’étude.


Contre 100.000 dollars (80.342 euros) pour une attaque via un logiciel qui prend en otage des données ou une autre forme de logiciel malveillant...

En 2017, les établissements financiers ont déboursé en moyenne 18,2 millions de dollars pour lutter contre les intrusions dans leurs systèmes, selon une étude Accenture.

Considérées par certains comme un risque systémique pour l'industrie financière, les attaques informatiques ciblant les systèmes des banques ont triplé depuis 2012, selon les conclusions d’une étude menée dans sept pays occidentaux.

Déjà pointées du doigt comme un «risque majeur» en 2018 pour les entreprises, par Allianz au début de l’année, les cyberattaques représentent une menace qui se renforce...

Après une année 2017 sans croissance (-0,1%), la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEMAC) prévoit une croissance économique de 2,1% en 2018, a déclaré mercredi 21 mars Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC).

Selon le gouverneur de la BEAC, cette amélioration s’explique par la hausse des prix du pétrole brut, ainsi que par la mise en œuvre accélérée des réformes économiques, monétaires et financières prescrites par la banque...

Orange Bank vient de lancer son site web en appuie à son application mobile et annonce la mise en place de crédits à la consommation allant de 500 à 75 000 euros, a déclaré Stéphane Richard, PDG d’Orange, jeudi 22 mars.

Le site web permettra aux clients d’Orange Bank de gérer facilement leur compte depuis un ordinateur. Celui-ci vient en support des applications mobiles sur Android et iOS...

L'Institut Amadeus, Think Tank marocain indépendant, catalyseur de débats fortement impliqué dans les problématiques africaines, lance une initiative de réflexion et d’échanges en perspective de l’adhésion du Royaume du Maroc à la CEDEAO...

Avec le soutien du Club des dirigeants de banques et établissements de crédit d’Afrique, les journées annuelles de l’association africaine des juristes de banques et établissements financiers (AJBEF), se tiendront cette année à Bujumbura au BURUNDI, les mardi 03/04, mercredi 04/04 et jeudi 05/04/2018 à ROCA GOLF HOTEL.

Elles porteront sur le thème général de «la spécificité de l’activité bancaire et résolution efficace du contentieux y relatif », répartis en sept (7) sous-thèmes relatifs :...

La Banque du Ghana (BoG) a repris la gestion d’UniBank Ghana Limited et a nommé le cabinet comptable KPMG en tant qu’administrateur afin de sauver l’institution d’un effondrement imminent.

La décision annoncée mardi 20 mars par le gouverneur de la banque centrale Ernest Addison, intervient un an après la liquidation par BoG de deux autres banques locales.

Le Naira plombe la Bourse de Lagos. La forte chute de la monnaie nigériane (le naira) pousse beaucoup d’investisseurs étrangers à se désengager des valeurs cotées à la Bourse de Lagos.

Le directeur adjoint de la Banque centrale, Sara

Système comptable fiable et efficace mis en place dans les pays de la zone Ohada, Syscohada est le garant essentiel de l’information sûre et claire dont ont besoin tous les investisseurs et toutes les entreprises ainsi que leurs partenaires.

Alliant avec pertinence les notions fondamentales et leur mise en application, le Manuel Comprendre et appliquer la comptabilité Syscohada permet d’acquérir toutes les connaissances indispensables à la pratique de la comptabilité Syscohada : • La présentation de la comptabilité Syscohada • Le cycle d’exploitation de l’entreprise • Les opérations du cycle de trésorerie • Les opérations du cycle d’investissement • Le cycle de financement • La clôture de l’exercice

Juin 2015 - 400 pages - 170x240 mm

C’est en début de semaine à Rabat qu’Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al Maghrib s’est entretenu avec Lucas Abaga Nchama, gouverneur de la BEAC (Banque centrale des États de l’Afrique Centrale) en compagnie du président de la COBAC ainsi que des experts appartenant aux deux Institutions.

Les deux Gouverneurs ont pu échanger sur les évolutions récentes et des perspectives de la situation économique et financière dans l’Union Monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC) d’un côté et au Maroc de l’autre.

Aux termes de ces échanges, les Gouverneurs Jouahri et Abaga Nchama ont procédé à la signature de la convention révisée relative à la coopération en matière de supervision bancaire.

Cette convention renforce la coopération notamment en matière de contrôle sur place des établissements transfrontaliers, consacre l’institution des collèges de superviseurs des groupes bancaires soumis à leurs contrôles respectifs et introduit la coordination en matière de traitement des difficultés de ces établissements et de résolution de crise.

La mise en œuvre de ces mesures n’est pas anodine...

SWIFT ne pouvait pas rester inactif avec la multiplication des attaques contre les banques. La société a révisé quelque peu sa politique de sécurité.

Le réseau financier international, SWIFT, a indiqué qu’il allait « élargir » l’utilisation de l’authentification à double facteur lors des transferts de fonds entre les banques.

Cette décision intervient après plusieurs affaires de « cyber braquages », liés à une faiblesse dans SWIFT.

A travers son plan d’amélioration, la société va « exiger » une plus grande remontée ...

Ceux qui transfèrent des actifs aux Etats-Unis auront une surprise de taille mais surtout... très coûteuse.

D’après mon humble analyse, les Américains sont en train de déployer un plan diabolique qui va renflouer le trésor américain.

La beauté du plan est que, sa finalité ne sautant pas aux yeux, la plupart des gens ne s’en méfient pas. De plus, et surtout, il est presque imparable.

Rembobinons le film à la case départ pour voir à qui profite le crime, pour ensuite comprendre à qui il va encore plus profiter : Le premier acte a commencé avec FATCA, qui a conduit les «US Persons» à ne plus trouver refuge pour leurs actifs non déclarés.

Le premier effet évident est bien sûr de faire payer les impôts à ceux qui y ont échappé auparavant. Mais le deuxième effet est que ces détenteurs, n’étant plus bienvenus auprès des établissements étrangers, sont très tentés de rapatrier leurs fonds dans des banques américaines.

Cela a bien sûr renforcé ces dernières en augmentant leur profitabilité tout en affaiblissant leurs concurrents étrangers...

La cellule anti-blanchiment du ministère de l’Economie et des Finances a enregistré une augmentation de 18% des déclarations de soupçons. Tracfin a recueilli l’an dernier près de 43 321 déclarations de soupçons, en provenance des « professionnels déclarants » dont les banques, les compagnies d’assurance ou encore les notaires.

Les dossiers liés au financement du terrorisme ont, eux, doublé...

Le forum des superviseurs bancaires propose d’harmoniser les critères des expositions non performantes et des pratiques moratoires, en s'inspirant des règles européennes. Afin de faciliter les comparaisons internationales et le travail de supervision des autorités bancaires...

Une pause dans la règlementation bancaire : « Il est très important de stabiliser les règles qui

s'accumulent depuis la crise financière afin de solidifier les banques, et de terminer Bâle III d'ici à la fin de

cette année. » Concernant les inquiétudes des banques sur les prêts à l'habitat mentionné dans la

nouvelle grille du risque immobilier du Co-mité de Bâle, le gouverneur a précisé que l'on ...

Loi Sapin II : le chèque en ligne de mire, les services de paiement encadrés Le projet de loi sur la

transparence, la lutte contre la corruption et la modernisation de la vie économique, surnommé loi Sapin

II, vient d’être dévoilé en conseil des ministres : des mesures sont annoncées concernant le chèque et les

nouveaux moyens de paiement. Le chèque supplanté depuis plus de 10 ans par la carte bancaire confirme

sa capacité de résistance. Comme annoncé en octobre 2015, la durée de validité du chèque devrait donc

être ramenée de 12 mois à 6 mois pour encourager...

L'Usine Digitale Bercy va expérimenter la blockchain avec des mini-bons pour PME « Nous allons profiter de l’ordonnance sur la réglementation financière, chargée de dépoussiérer les bons de caisse et de créer des minibons, pour expérimenter la blockchain », a annoncé Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’industrie et du numérique. A travers cette ordonnance, c'est bien la Blockchain que vise Bercy.

Cette technologie est l’occasion de remplacer les registres...

Le projet de règlement européen sur la protection des données personnelles va imposer de nouvelles obligations aux entreprises.

Le consentement d’utilisation devra être sans équivoque.

Des études d’impacts devront être effectuées pour les données les plus risquées (droits et libertés des personnes ...

Le projet de règlement européen sur la protection des données personnelles va imposer de nouvelles

obligations aux entreprises. Le consentement d’utilisation devra être sans équivoque. Des études

d'impacts devront être effectuées pour les données les plus risquées (droits et libertés des personnes : le

profilage systématique ou le traitement de données sensibles à ...

La France peaufine son dispositif anti-panique bancaire Les autorités veulent mieux faire connaitre le Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution - FGDR Elles espèrent ainsi freiner d’éventuels phénomènes de retrait massif des dépôts bancaires. Le FGDR (Fonds de Garantie des Dépôts et de Résolution...

Ces investisseurs qui passent les patrons au détecteur de mensonges Des sociétés d’analyse ou d’investissement recrutent d’anciens espions, qui traquent les failles dans les dis-cours des dirigeants.

D’habitude, un analyste se penche sur les comptes d’une entre-prise pour avoir une idée précise de sa situation financière. Mais certains jugent cette approche traditionnelle insuffisante...

AVIS NO 03/2015 du 05 novembre 2015

SEANCE DU 05 NOVEMBRE 2015

La Cour Commune de Justice et d' Arbitrage de I'OHADA, réunie en formation plénière à son siège le 05 novembre 2015

Vu le Traité relatif à l'harmonisation du droit des affaires en Afrique, notamment en ses articles 10 et 14 •

Vu le Règlement de procédure de la Cour Commune de Justice et

d' Arbitrage (CCJA), notamment en ses articles 9, 53, 54, 55 et 58 ;

Vu la demande d'avis consultatif de la République du BENIN, présentée par lettre no 0838/MJLDWDC/SGWDLCS/SP-C en date du 23 décembre 2014 du Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, de la Législation et des Droits de l'Homme, enregistrée au greffe de la Cour le 12 janvier 2015 sous le

n0 001/2015/AC, et libellée en ces termes :

OHADA.com vous informe

L'Europe doit s'inspirer de la réforme OHADA pour sauver l'Euro.

Il y a dans le monde plusieurs communautés de monnaies. Celles qui rassemblent un nombre très significatif d'Etats souverains et d'habitants sont au nombre de deux : d'une part, la communauté de monnaie africaine CFA, la plus ancienne, et d'autre part, plus récente, la communauté de monnaie européenne, l'Euro...

POURQUOI

LA PROGRAMMATION NEUROLINGUISTIQUE (PNL)

EST-ELLE UNE APPROCHE

AU SERVICE DE L’ENTREPRISE ?

Dans un contexte où l’activité gagne en complexité et à l’heure où tout s’accélère, développer son potentiel en toute conscience et efficacité avec la PNL rassure et encourage les Entreprises à privilégier cette approche.

Qu’est-ce que la P N L ?

La PNL est une approche des sciences humaines très pragmatique.

Favorisant un état d’esprit à la fois positif et réaliste, elle offre un ensemble de techniques rigoureuses et en même temps facilement utilisables.

Le dénominateur commun de toutes ces méthodes : l’efficacité.

A partir d’une bonne connaissance de soi et de la compréhension des autres, la PNL répond à tous les besoins spécifiques à l’Entreprise aujourd’hui.

Le comité contribuera à endiguer les risques inhérents à l'exploitation des systèmes de paiements.

La Banque des Etats de l'Afrique Centrale (BEAC) vient de mettre en place un comité de surveillance des systèmes de paiements dans les six pays de la CEMAC : Cameroun, Congo, Gabon, Centrafrique, Guinée équatoriale et Tchad...

Mieux développer la microfinance au Sénégal

Le décret n°2014-898 du 22 juillet 2014 précise les attributions du ministre délégué auprès du ministre de la femme, de la famille et de l'enfance, chargé.....

Les Pays-membres des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), qui représentent 40% de la population mondiale, avaient décidé en 2013 de la fondation d'une nouvelle institution financière, dotée d'un...

Le gouvernement du Ghana va utiliser des swaps de devises dans le but de stabiliser sa monnaie qui connaît d'importantes fluctuations depuis...

Toute société gérée en bon père de famille est soucieuse de mettre en œuvre les instruments nécessaires visant à garantir la bonne marche des affaires et assurer sa pérennité. Ceci passe de manière...

Plongeon général des devises africaines face au billet vert durant le premier semestre 2015.

C'est ce qu'indique un note de.....

Le comité de Bâle publie sa consultation sur le risque de taux.

Les régulateurs bancaires du comité de Bâle ont lancé Lundi une consultation très attendue sur la gestion du risque de taux d'intérêt...

Six banques ont accepté de payer près de six milliards de dollars d'amende dans le cadre d'un accord international portant sur une vaste fraude aux taux de change.

Quatre établissements ont même plaidé coupable.

Les institutions de microfinance de la zone UEMOA ont réalisé 855.7 milliards FCFA de dépôt au cours de l'année écoulée, soit une hausse annuelle de 6.3%, "une évolution relativement positive", a révélé le rapport 2014 de la Banque Centrale des Etas de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) sur le secteur.

Toutefois, sur la base de l'échantillon des 126 institutions réalisant 90% des transactions ( sur les 718 existants), l'on vote une évolution plus sensible de près de 11% avec 770.2 milliards de dépôts.

Si au Niger et en Guinée-Bissau le rapport a relevé une baisse de dépôt (respectivement 3.6 % et 12%) les autres Etats ont enregistré une hausse allant de 10.9% au Sénégal, à 13.4% au Bénin à l'exception du Mali qui note 4% de hausse.

Pour un montant moyen de dépôt individuel évalué à 91 241 FCFA en 2014 contre 91 230 francs une année auparavant.

L'analyse de l'échantillon de référence considéré fait ressortir une progression de 17% de l'encours de crédit octroyé évalué à 752.2 milliards à fin 2014.

Hormis la Guinée-Bissau (-47%), les autres Etats ont enregistré des hausses de 38.2% au Niger, 27.4% en Côte d'ivoire, 24.6% au Bénin, 19.1% au Mali, 18.3% au Burkina, 12.6% au Sénégal et 7.7% au Togo; avec un encours moyen de prêt d'environ 88 milles francs contre 84 mille francs en 2013.

Ce qui permet d'établir la capacité de financement du secteur à 7.1% des crédits accordés par les établissements de crédits de la zone.

Sur environ 108 millions de personnes que comptent les 8 pays de l'UEMOA, seuls 14.4 millions bénéficient des prestations des institutions de microfinance, soit13.3% de la population, contre 18% en Inde, pays référentiel dans le domaine.

Si l'on considère que le taux de pénétration bancaire qui est en moyenne en deçà des 10% en Afrique subsaharienne, ces résultats peuvent être jugés encourageant mais demeurent bien loin des 80% de bancarisation d'un pays comme l'Ile Maurice.

Selon des experts, la mirofinance gagnerait à s'investir beaucoup plus dans le mobile banking, l'autre révolution qui financière qui connaît un franc succès sur le continent.

Une étude du cabinet américain Boston Consulting Group stipule que les services financiers sur mobile pourraient rapporter au moins 1.5 milliard de dollars d'ici 2019 et toucher de plus 250 millions de personnes en Afrique Subsaharienne à cette échéance.

19 avril 2015

La finance islamique a rapidement grandi mais doit être mieux contrôlée, selon le FMI.

Un récent rapport de FMI met en exergue le poids croissant de la finance islamique, mais aussi le manque de règles pour encadrer ses pratiques.

Il prône dons la mise en place d'outils de régulation et surtout une meilleure harmonisation des mécanismes de contrôle.

Les développement rapides de la finance poussent le Fonds monétaire international (FMI) à s'intéresser à ces pratiques reposant sur les principes de la sharia.

Dans un récent rapport publié cette semaine; l'institution constate d'abord qu'elle a connu une croissance annuelle à deux chiffres tout au long de la dernière décennie.

son poids, qui était de 200 milliards de dollars en 2003, est estimé à 1 800 milliards de dollars en 2013.

Une forte progression, juge le FMI mais qui ne lui accorde encore que 1% du volume total de la finance mondiale.

Sa pratique reste en effet fortement concentrée au niveau des riches Etats de la péninsule arabique, de l'Iran et de la Malaisie.

Notons quand même que la place luxembourgeoise a été en première ligne.

Dès 1978, elle a accueilli la première institution de finance islamique en Europe, en 2002 le premier sukuk introduit sur le vieux Continent et, en 2014, le premier sukuk souverain en euros.

Selon Luxembourg for Finance, la place luxembourgeoise est actuellement le premier hébergeur européen et troisième mondial de fonds islamiques.

L'analyse du FMI insiste aussi sur le fait que la finance islamique présente certains avantages par rapport à la finance traditionnelle, notamment par rapport au financement possible des PME.

Ses principes des risques partagés et de l'interdiction de la spéculation laisseraient moins de la place aux risques systémiques que la finance traditionnelle.

Avril 2015

Voilà pour les plus.

Mais l'institution basée à Washington constate par contre des faiblesses importantes au niveau des mécanismes de régulation et de supervision mis en place pour contrôler les acteurs.

Elle note ainsi que ce manque de règles a notamment conduit, au niveau des banques islamiques, à des structures et produits financiers complexes.

"Comme le sous-entend ce rapport, je pense que la finance islamique enclencherait la vitesse supérieure si un peu de standardisation, au moins à un niveau national, était assuré.

"Le Sharia board shopping" pourra ainsi diminuer, ce qui serait un gage de professionnalisation", commente Quentin Rutsaert, avocat au sein du cabinet Rutsaert Legal.

Le FMI pointe en effet que des opérations transfrontalières se sont étendues sans qu'il y ait d'harmonisation au des mécanismes de régulation.

Le Fonds insiste donc pour un approfondissement et une plus grande harmonisation des règles de supervision et une collaboration plus approfondie entre les autorités de régulation de la finance islamique et conventionnelle.

Avril 2015

La plateforme Mobile Banking de GIM UEMOA démarre à partir de cette semaine.

Cette innovation qui accélère la convergence monétique entre la banque et les télécoms va favoriser l'inclusion financière d'une région UEMOA qui compte 76% de détenteurs d'un terminal mobile.

Pour rappel, en 2014, GIM UEMOA a traité un volume de 300 milliards de FCFA contre ... 6 millions en 2007. Plus de 80% du flux traité l'année dernière est d'origine domestique.

Fort de 7000 points de services interconnectés, GIM UEMOA est une plateforme technologique et financière qui accompagne tous les acteurs.

16 mars 2015

La banque panafricaine UBA a été "meilleure banque transactionnelle" d'Afrique en 2014 par la magazine "The banker" du royaume Uni pour ses innovations en matière de services aux particuliers et aux entreprises.

Cette distinction internationale est notamment due aux innovations apportées par le groupe bancaire au niveau de ses plateformes électroniques et qui permettent aux entreprises d'optimiser la gestion de leurs flux de trésorerie, les paiements, les encaissements, les liquidités, le commerce et la gestion des chaînes de distribution à travers leurs activité commerciales en Afrique.

16 mars 2015

Selon un document du Fonds Monétaire International (FMI) le système bancaire Mauritanien " est bien capitalisé et liquide, mais reste fragile face aux chocs...

La forte concentration du crédit ( y compris le crédit au secteur public), les risques de change, la faible rentabilité due à un modèle d'entreprise limité, alliées à une forte concurrence, exacerbent la vulnérabilité du système bancaire".

En effet " même si celui-ci semble globalement bine capitalisé, certaines banques n'observent pas le ratio de fonds propres et sont sous provisionnées. La qualité des actifs demeure faible.

Les prêts improductifs représentent 20% des prêts au deuxième trimestre de 2014".

Les perspectives à court terme " restent favorables en dépit d'un ralentissement de l'activité économique et de la baisse du prix de fer.

La croissance du produit intérieur Brut (PIB) réel devrait tomber à 5.5% en 2015".

La croissance du PIB en 2014 est estimé à 6.4%, contre 5.7% en 2013.

" Les réserves de changes, qui sont restées à 6.5 mois d'importations futures, hors importations liées aux industries extractives en 2013, ont absorbé la détérioration des termes de l'échange, pour tomber à 4.7 mois en 2014".

Globalement, au cours des dernières années "l'économie mauritanienne a profité de la stabilité macroéconomique et d'une croissance élevée sur fond d'inflation maîtrisée, d'une politique macroéconomique responsable, d'une aide exceptionnelle des bailleurs de fonds et d'une augmentation de l'investissement public" note le FMI.

Février 2015.

Moutaji Ould Wavi est désigné pour diriger le groupe d'experts de quatre (4) membres chargé de la mise en œuvre de la procédure de liquidation de la MAURISBANK (islamique), selon une ordonnance du tribunal de commerce de Nouakchott.

Cette banque, créée en 2013, a vu son agrément retiré le 31 décembre dernier par la décision du conseil de politique Monétaire (CPM) de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), après plusieurs mois d'exclusion su système de compense inter bancaire.

La défense a introduit un pourvoir devant la cour suprême en vue de faire annuler la décision du CPM de la BCM pour " excès de pouvoir'.

Les dépôts des entreprises publiques et des particuliers auprès de la Maurisbank sont estimés à 16 milliards d'ouguiyas, soit plusieurs dizaines de millions dollars US.

février 2015

Jan Krissler (dit "Starbug") a démontré qu'il était de plus en plus aisé de contourner les systèmes de sécurité biométriques.

Il a effet réalisé une fausse empreinte digitale imprimée capable de tromper le système de "Touch ID" d'Apple.

"Starbug" a franchi un nouveau cap en montrant comment il pouvait désormais créer une reproduction, en haute définition à partir d'une simple photographie et utilisable avec Touch ID.

Cette méthode est applicable sur des images publiques, ainsi qu'il a pu l'illustrer avec une photo officiel de la ministre fédérale de la défense d'Allemangne, Ursula van der Leyen.

Le hacker s'attaque également à des des solutions à base de reconnaissance de l'Iris de l'œil (la victime de sa démonstration étant alors Angela Merkel).

Etant donné la mode des selfies et autres photos personnelles sur les réseaux sociaux, chacun peut se sentir concerné par ces révélations.

4 janvier 2015

C'est le grand débat qui agite actuellement les banques françaises : doivent-elles évoluer vers une structure de type holding, sur le modèle des groupes américains ?

Les grands banquiers de la place reconnaissent y réfléchir.

Ce sont les nouvelles exigences des régulateurs internationaux pour organiser la défaillance de banques systémiques qui sont scrutées avec inquiétude.

Le Conseil de stabilité financière (FSB) réfléchit...

Le contrôle fiscal des opérations internationales des entreprises, notamment des groupes transfrontaliers, est devenu un enjeu majeur pour toutes les administrations fiscales, y compris des pays développés.

La complexité de ce type d’opérations, les montants en jeu et les conditions particulières d’exercice de ces activités transnationales méritent une attention particulière.


Les prix des transactions entre sociétés apparentées...

Les résultats des stress tests réalisés par la BCE sont sans appel. Les banques françaises sont suffisamment capitalisées pour résister à un scenario catastrophe.

Sur les treize établissements éprouvés par la BCE, seule la Caisse de refinancement de l’habitat (CRH) ne respecterait pas les critères de solvabilité.

Les grands établissements, ainsi que les professionnels du secteur, ont immédiatement réagis à cette annonce.

Le gendarme boursier américain a indiqué fin août avoir adopté une quinzaine de nouvelles règles visant à améliorer la qualité et la transparence des notes attribuées par les agences de notation.

La réforme concerne une dizaine de structures chargées d'évaluer le risque de non-remboursement de la dette d'un État, d'une entreprise ou d'une collectivité locale, a précisé la SEC. Parmi celles-ci, les trois plus grandes agences de notation : Moody's, Standard and Poor's et Fitch...

L’ancien Président de l’Assemblée Nationale sénégalaise, Mamadou Seck, fait partie des promoteurs de Bank of Dakar, un nouvel établissement de crédit qui va démarrer prochainement.


Avec des actionnaires européens et sénégalais dont Ousmane Joseph Diop, Madické Diop et Cheikh Tidiane Gassama, cette nouvelle banque va faire de Dakar sa porte d’entrée en Afrique de l’Ouest...

Selon Standard & Poor’s, les normes de Bâle III peuvent contribuer à renforcer le secteur de la Finance Islamique.


· L’augmentation des exigences en capital devrait accroître la résilience du secteur de la Finance Islamique. A terme, l’introduction de nouveaux tampons de fonds propres permettra aux banques Islamiques de mieux répondre à la nature cyclique des économies des pays et des secteurs dans lesquels elles opèrent...

Selon des sources généralement bien informées, le banquier mauritanien , Isselmou OULD DIDI OULD TAJEDINE, PDG de la BCI, aurait déroché une licence bancaire au Sénégal.


Présent en Mauritanie depuis sa création en 1999, au Mali (en 2006) et en Guinée (en 2012) , la BCI (Banque pour le Commerce et l’Industrie)...

Sid’Ahmed Ould Raiss, gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) depuis le 13 août 2009, bénéficie d’un nouveau mandat de 4 années, selon un décret présidentiel daté du 12 août 2014.


Placé sous l’autorité directe du président de la République, avec rang de ministre, le gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) « assume la direction et l’administration courante de l’institution, fait appliquer les règlements et les délibérations du Conseil »...

Les efforts entrepris par le gouvernement gambien dans la mise en œuvre des mesures pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (AML/CFT) sont jugés trop lents, selon un nouveau rapport publié par le GIABA, l’organisation sous régionale en charge de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme...

Selon des sources généralement bien informées, le banquier mauritanien , Isselmou OULD DIDI OULD TAJEDINE, PDG de la BCI, aurait déroché une licence bancaire au Sénégal.


Présent en Mauritanie depuis sa création en 1999, au Mali (en 2006) et en Guinée (en 2012) , la BCI (Banque pour le Commerce et l’Industrie) se développera prochainement dans ce pays voisin qui entretien un flux commercial intense avec la Mauritanie. Ould Tajjedine, 61 ans, a eu à présider à l’union bancaire du Maghreb.

Sid’Ahmed Ould Raiss, gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) depuis le 13 août 2009, bénéficie d’un nouveau mandat de 4 années, selon un décret présidentiel daté du 12 août 2014.

Placé sous l’autorité directe du président de la République, avec rang de ministre, le gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) « assume la direction et l’administration courante de l’institution, fait appliquer les règlements et les délibérations du Conseil ».


Il représente la banque auprès des tiers et signe de plein droit les traités et les conventions.

Les efforts entrepris par le gouvernement gambien dans la mise en œuvre des mesures pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (AML/CFT) sont jugés trop lents, selon un nouveau rapport publié par le GIABA, l’organisation sous régionale en charge de la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme...

Ce guide présente de façon très pratique et concrète les produits bancaires. S’appuyant sur plus de 200 exemples commentés, il constitue un outil indispensable pour le conseiller bancaire, mais aussi pour le particulier désireux de mieux comprendre les produits qui lui sont proposés.

Selon les termes de l’article premier de cette loi, un compte inactif est un compte qui n’a pas enregistré d’opérations autres que celles initiées par la banque (perception de frais, versements d’intérêts, etc.) pendant douze mois consécutifs. Seuls les comptes gelés, par exemple par décision de justice, font exception. Ce délai est porté à cinq ans pour certains placements, livrets d’épargne, comptes à terme et comptes-titres notamment...

Banques Bilan Dépôts Crédits
1 SGBCI 798 460 659 438 455 627
2 Ecobank CI 680 746 402 209 372 867
3 SGBS 632 816 474 209 488 657
4 CBAO 631 350 506 315 392 934
5 BOA-Bénin 621 918 402 696 230 251
6 BIAO-CI 470 287 355 903 301 627
7 BDM 453 059 365 726 199 554
8 BACI 437 858 376 622 128 379
9 Ecobank BF 431 155 303 995 270 259
10 BICICI 416 495 353 957 242 879
11 Ecobank 413 069 288 014 230 650
12 Ecobank SN 409 829 284 578 228 131
13 CBI 408 318 256 651 220 286
14 SIB 371 664 319 100 250 133
15 BNI 366 318 313 464 156 855
16 BOA Burkina 348 130 266 985 202 252
17 BICIS 321 052 257 442 210 192
18 Ecobank 313 517 176 652 159 832
19 Diamond Bank 306 710 167 766 134 789
20 Ecobank 289 977 211 655 144 386
21 BOA-CI 271 746 209 358 148 540
22 BIM 254 736 211 133 129 441
23 SGBB 248 873 145 128 147 171
24 BNDA 243 690 168 297 149 246
25 UBA/BIB 241 870 191 743 65 720
26 BHS 229 603 172 191 144 418
27 BOA-Mali 214 584 162 013 142 999
Total des 27 banques 10 827 830 8 003 240 5 948 075
Total des 105 banques de l'UMOA 17 198 142 12 240 241 9 464 375
Part des grandes banques 63% 65% 63%


Le gendarme boursier français, l'Autorité des marchés financiers (AMF) et le régulateur bancaire chinois ont posé, dans un échange de lettres, les premiers jalons d'une coopération en matière de régulation des activités internationales des banques commerciales chinoises.


Cette coopération en matière de régulation doit ainsi faciliter la notification d'évolutions défavorables...

Définir le métier de banquier en 2020, voilà la mission que s’est donnée Société Générale à l’occasion de la célébration de ses 150 ans.

En dépit de la révolution digitale, trois grands volets du métier de banquier vont demeurer inchangés : la collecte et la protection de l’épargne, le financement de l’économie et la gestion des services de paiement.


A l’avenir, les demandes des clients, bien mieux informés que par le passé, devraient devenir toujours plus pointues.

Les banquiers devront donc veiller à se maintenir à niveau...

Le Liechtenstein signe l'accord Fatca avec les Etats-Unis.


Le Liechtenstein a annoncé vendredi avoir signé un accord avec les États-Unis destiné à mettre en oeuvre les dispositions liées à la loi américaine FATCA, qui vise à renforcer la lutte contre l’évasion fiscale.


L’accord a été paraphé à Vaduz par le Premier ministre, Adrian Hasler, et Jeffrey R. Cellars, le chargé d’affaires américain au Liechtenstein, ont indiqué les autorités de la principauté.


Cet accord, qui permet au Liechtenstein de se conformer aux exigences du droit américain, va permettre de garantir l’accès de ....

La Fed impose une nouvelle règle prudentielle
Les huit plus grandes banques américaines se sont vu imposer par la Fed une nouvelle contrainte prudentielle : le rapport entre les fonds propres et les actifs devra augmenter pour constituer un ratio de levier de 6% (soit deux fois celui requis par les accords de Bâle III). Les actifs pris en compte sont calculés selon leur montant nominal, et non pas pondérés selon leurs risques comme les ratios de capitaux...

OHADA Sénégal / Application de l'article 311 de l'AUSCGIE OHADA révisé : adoption d'une loi qui baisse le montant du capital social de la SARL à 100 000 FCFA / Entrée en vigueur de la loi : 6 mai 2014.
Les députés sénégalais ont voté, mardi 15 avril, à l'unanimité, le projet de loi portant fixation du capital minimum de la Société à responsabilité limitée (SARL) qui, passe d'un million de francs CFA à 100 000 francs CFA (environ 153 euros ou 200 dollars) contre 1 000 000 FCFA initialement (environ 1 525 euros ou 2 000 dollars)..

Le manque de vigilance des employés est source de nombreux piratages pour les entreprises
L’éditeur de services de sécurité en mode SaaS Proofpoint dévoile les résultats d'une étude de grande ampleur qui présente, sous un jour nouveau, la manière dont les hackers tirent profit de l'utilisateur final pour mettre à mal la sécurité informatique des entreprises.

Ce rapport, intitulé « Le facteur humain »,...

L’éditeur de services de sécurité en mode SaaS Proofpoint dévoile les résultats d'une étude de grande ampleur qui présente, sous un jour nouveau, la manière dont les hackers tirent profit de l'utilisateur final pour mettre à mal la sécurité informatique des entreprises.

Ce rapport, intitulé « Le facteur humain », indique entre autres que les membres du personnel d'une entreprise cliquent deux fois plus sur des liens douteux que les cadres dirigeants.

Ce même rapport fait également état des invitations piratées perpétrées via ...

L'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a dévoilé sur son site internet des « lignes directrices relatives à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme dans le domaine de la gestion de fortune ». Elles constituent une révision des précédentes lignes directrices publiées en la matière en janvier 2010 par la Commission bancaire.

« L’ACPR attend des organismes financiers qu’ils s’interrogent sur la nature des vigilances à mettre en place et sur la nécessité de mettre en œuvre des mesures de vigilance renforcées dans le cadre des obligations de vigilance et de déclaration définies par le titre VI du livre V du CMF et précisées par l’article 11-7 du règlement du CRBF n° 97-02 pour le secteur de la...


L'Economist Intelligence Unit a interrogé 360 hauts responsables d’entreprises à travers le monde, en majorité (73 %) des membres de la direction générale ou du conseil d’administration, répartis à 31 % en

Amérique du Nord, 36 % en Europe et 29 % en Asie-Pacifique.

L’étude, intitulée « Cyberincident response : ...

Trois importants projets de textes ont été discutés, adoptés et signés par le Conseil des Ministres :
- le projet d'Acte uniforme révisé relatif au droit des sociétés commerciales et du groupement d'intérêt économique, texte majeur dans l'organisation de l'activité des sociétés commerciales et des GIE ;
- le projet de Règlement de procédure révisé de la CCJA, qui vise à apporter des réponses appropriées aux défis auxquels la Haute Cour doit faire face dans sa mission régulatrice de l'application du droit commun, notamment le rapprochement de la Haute Juridiction des justiciables...


La maison des Actuaires du Cameroun vient d’être créée, le 12 février 2014, annonce le Bureau du Comité Exécutif.

La nouvelle instance est présidée par Roger Kotock, assisté par Eric Maniable qui assure le sécrétariat et Nelly Mongosso’o chargée de la trésorerie...

En 2013, l’activité du capital investissement en Afrique subsaharienne a atteint un plus haut depuis cinq ans.

Les fonds investis totalisent 1,6 milliard de dollars, en progression de 43%.

Un bond à comparer avec la chute de 7% accusée par les marchés émergents...

L'Organisation de Coopération et de Développement Economiques a présenté jeudi sa norme d'échange automatique de données fiscales, qu'elle espère voir adopter par le plus grand nombre de pays dans le but de lutter contre l'évasion fiscale.

Cette norme s’inspire du système FATCA opéré par les Etats-Unis.


La norme de l'OCDE...


La BOAD et le Groupe BANK OF AFRICA ont signé un important accord de coopération le 11 février 2014 à Dakar, au siège de BANK OF AFRICA – SENEGAL.

Cet accord stipule que les deux instituions « décident d’instituer entre elles des rapports étroits de coopération en vue d’accroître l’efficacité de leurs actions de développement en faveur des Etats membres communs » en zone UEMOA...

12 février 2014


Après un programme de Facilité Elargie de Crédit pour une enveloppe globale de 118 millions de dollars us, exécuté de 2010 à 2013, la Mauritanie devrait très prochainement bénéficier d’une nouvelle assistance du Fonds Monétaire International (FMI).


La mission du FMI note “que les performances de l’économie mauritanienne en....

Les facteurs de risque des banques nigérianes en 2014


Standard & Poor’s de Johannesburg analyse la situation des banques nigérianes en partant des hypothèses d’une croissance de 6,5% en 2014, de faible inflation et de faible diversification économique...

La Banque d’investissement et de développement de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (BIDC) est sur le point de lancer un emprunt obligataire d’une valeur de 40 milliards de FCFA.


Etalé sur 7 ans avec une année de différé et à un taux de 6,5%, cette sollicitation du marché....

Le projet OHADAC s'est inspiré :


* du succès du programme d'unification du droit des affaires engagé en Afrique dans le cadre de l'OHADA,


* du succès du système régional ECTEL de réglementation et de régulation du secteur des communications électroniques mis en place en Caraïbe Orientale grâce à l'appui de la Banque Mondiale

C'est pourquoi une réflexion a été engagée grâce aux Conseils Régionaux de Guadeloupe, Martinique et Guyane et à la Chambre de Commerce et d'Industrie à Pointe à Pitre, à propos de la mise en place dans le temps d'un système de droit des affaires harmonisé dans la Caraïbe (OHADAC), en direction...

Ce n’est pas une banque africaine, mais bel et bien la SFI qui est montrée du doigt pour avoir financé au Honduras une entreprise soupçonnée de trafics de drogue et du meurtre de dizaines de paysans.


Un audit interne de la Banque met en cause la SFI pour avoir octroyé en 2009 un prêt de 30 millions de dollars à la société Dinant pour étendre son site de production d’huile de palme dans la vallée d’Aguan, au nord du Honduras...

Le cabinet d'avocats Eversheds LLP, l'Association Henri Capitant, la Fondation pour le Droit Continental, Lextenso, l'UNIDA et le Conseil Supérieur du Notariat français ont récemment annoncé leur intention de soutenir un diplôme universitaire « Juriste OHADA » dispensé conjointement par les universités Panthéon-Assas et Paris 13, le premier de ce type à être lancé sur la place de Paris...

A la demande de Monsieur Pierre MOSCOVICI, Ministre de l'Economie et des Finances, un rapport intitulé « UN PARTENARIAT POUR L'AVENIR : 15 PROPOSITIONS POUR UNE NOUVELLE DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE ENTRE L'AFRIQUE ET LA FRANCE » a été publié en décembre 2013.


Le rapport « invite la France à prendre la mesure de l'émergence économique et sociale de l'Afrique qui en fera l'un des pôles majeurs de la mondialisation du XXIe siècle » (p. 1)...

Swift a annoncé le lancement prochain d’un registre KYC (Know Your Customer) qui collectera et transmettra les standards exigés par les banques dans le cadre de leurs processus de contrôle.

Il s’agit d’aider les banques à répondre aux exigences de conformité et de mutualiser les coûts de mise en oeuvre de la réglementation...

Les banques centrales des vingt économies les plus riches se sont mises d’accord pour assouplir le périmètre de définition de l’un des principaux critères financiers imposés par Bâle III : le ratio de levier. Celui-ci a été fixé à 3%, signifiant que les banques auront l’obligation de détenir des capitaux représentant au moins 3% de l’ensemble de leurs actifs. Suite aux plaintes des établissements, jugeant le projet trop sévère...

Cette nouvelle police d’assurance garantit les coûts liés à l’intervention et la reconstruction du système d’information à la suite d’une cyberattaque, mais également aux conséquences en cas d’interruption opérationnelle d’un système.

D’autre part, ce produit, décliné en....

La Banque Mondiale ajuste ses prévisions de croissance économique à la hausse.

Elle rejoint donc l’analyse du FMI quant à une reprise durable, en prévoyant une croissance mondiale de 3,2% en 2014, 3,4% en 2015 et 3,5% en 2016. ....

Banque Mondiale Côte d’Ivoire : Ousmane Diagana prend fonction


Ousmane DIAGANA, nouveau Directeur des Operations de la Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Togo, Bénin et Guinée (avec résidence en Côte d’Ivoire), a pris ses fonctions ...

Mauritanie : un nouveau gouverneur adjoint à la Banque Centrale de Mauritanie


Cheikh Kebir Ould Moulaye Taher a été nommé gouverneur adjoint de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM).

Membre du staff dirigent de la banque (Direction Générale des Marchés et de la Gestion de la Liquidité), bénéficiant de la confiance du gouverneur, ce cadre est un ancien ministre.

UEMOA : Très importante émission obligataire en vue


L’UEMOA projette une émission obligataire de 6,2 milliards de dollars selon Adrien Diouf, directeur général d’UEMOA Titres, une nouvelle structure mise en place par la Banque centrale des Etats de l’Ouest (BCEAO) pour ...

Attijariwafa bank fusionne ses filiales françaises, CBIP et Attijariwafa Bank Europe


Le Groupe bancaire marocain Attijariwafa bank a obtenu, le 30 décembre 2013, de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (APCR) l’autorisation de fusionner ses deux filiales bancaires françaises...

Nouveau moyen de paiement : le scan de vos veines


Le japonais Fujitsu vient de dévoiler « PulseWallet », un nouveau moyen de paiement s’appuyant sur un scan des veines de la main. Pour que l’appareil autorise le paiement ...

Côte d’Ivoire: 15 entreprises privatisables via la BRVM


Fort d’une croissance de presque deux chiffres, l’Etat ivoirien compte restructurer son portefeuille de participations via des cessions par la Bourse régionale des valeurs mobilières. Dans la liste, quinze belles entreprises dont des diamants bruts et des valeurs ...

Forum ICI 2014 : 1 500 opérateurs économiques ivoiriens et internationaux issus des 5 continents sont attendus, du 29 au 31 janvier 2014, pour profiter des opportunités d’investissement et échanger sur les réformes structurelles à mettre en œuvre pour accompagner l’élan ...

2013 de Transparency International rappelle que les abus de pouvoir, les transactions secrètes et les commissions occultes continuent à faire des ravages partout dans le monde.
Plus des deux tiers des 177 pays étudiés dans le cadre de l’indice 2013 obtiennent une note inférieure à 50, sur une échelle allant de 0 (pays perçu comme étant extrêmement corrompu) à 100...

5 December, 2013

Selon le dernier indice de perception de la corruption de Transparency International, publié mardile Rwanda...

Forum ICI 2014 : le plus grand évènement économique d’Afrique de l’Ouest dévoile son agenda. 1 500 opérateurs économiques ivoiriens et internationaux issus des 5 continents sont attendus, du 29 au 31 janvier 2014, pour profiter des opportunités d’investissement et échanger sur les réformes structurelles à mettre en oeuvre pour accompagner l’élan économique sans précédent de la Côte d’Ivoire.
Placé sous le haut patronage de Son Excellence le Président de la République de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, le forum rassemblera plusieurs Chefs d’Etat du continent africain et des délégations de plusieurs pays...

Parution d'un ouvrage intitulé Le règlement préventif O.H.A.D.A . . .

Accord entre la France et les Etats-Unis contre l'évasion fiscale ...

L'UE s'accorde sur de nouvelles règles pour l'assurance ...

Selon une étude menée par le cabinet EY, près de deux-tiers des banques affichent leur volonté de développer des offres commerciales personnalisées à partir des données de paiement de leurs clients.


Cette étude menée auprès de 40 acteurs financiers...

Déjà rejetée en 2011, La Monnaie de Paris a renouvelé sa proposition de remplacer le billet de 5€ par une pièce.

Selon, Christophe Beaux, patron de la Monnaie de Paris, "si on transformait tous les billets de 5 euros...

L'Espagne n’a plus besoin de l’aide européenne pour sauver ses banques...

Les pays de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) envisagent de créer une monnaie unique.

Il est prévu de regrouper en....

Le processus d’élargissement de l’espace OHADA s’accélère...

La loi JOBS Act, votée l’an dernier aux USA dans une rare unanimité ... (Voir la suite)

Suisse : les banques menacées par des règles plus dures


L'adoption par le parlement suisse de règles prudentielles plus strictes que les normes internationales obligerait les banques UBS et Crédit Suisse à se dote...

Née dans les années 70, la PNL s'est d'abord développée dans les pays anglo-saxons (États-Unis, Canada, Australie, Angleterre...), et est actuellement utilisée dans de nombreux pays et sur tous les continents (Chine, Arabie, Amérique latine, Russie, Autriche, Afrique)...

La Commission Bancaire de l’Union Monétaire Ouest-Africaine (UMOA) a adopté en décembre dernier deux mesures importantes ....

La Commission Bancaire de l’Union Monétaire Ouest-Africaine (UMOA) a adopté en décembre dernier deux mesures importantes .....

La “NAICOM”, autorité de régulation du secteur des assurances au Nigeria...

TEXTES D'APPLICATION DE LA LOI PORTANT SUR LA REGLEMENTATION BANCAIRE


ACTE UNIFORME DU 17 AVRIL 1997 RELATIF AU DROIT COMMERCIAL GENERAL. (JO Ohada N°1 du 1er octobre 1997)... (voir suite)


Le taux de bancarisation en Mauritanie a connu une nette hausse au cours des dernières années passant de 5% en...

Avec 18 unités, parmi lesquelles 13 nationales et 5 étrangères, le paysage bancaire mauritanien a enregistré une ruée au cours des dernières années...

Coris Bank international du Burkina Faso (CBI) vient de lancer la carte CorisCash, une carte de paiement et de retrait, acceptée dans le monde entier.

Affiliée au réseau Visa...

Le taux de bancarisation qui n’atteignait que 2% il y a un an en RDC a grimpé à 5,7% grâce à l’ouverture de comptes pour tous les fonctionnaires...

Liste des textes microfinances et textes banques

La Banque de France démarre le 2 mai...

Les banques camerounaises affichent une surliquidité ...

Présentation du logiciel FINAPRO à l'hôtel EDA OBA...

BEAC et BCEAO : Retour vers la convertibilité du F CFA : Les autorités bancaires d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique centrale envisagent

22 novembre : avis conforme sur le projet de règlement portant insaisissabilité des comptes et actifs des...

RDC : Les Banques et établissements financiers de RDC devront fournir...

Actualité BCEAO

La Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) met en circulation dans l’ensemble des États membres de l’UEMOA, pour compter du 30 novembre 2012, un billet de 500 FCFA.

Ce billet qui aura cours légal et pouvoir libératoire, circulera concomitamment.....

La formation bancaire et financière en Afrique

Mondialisation, réglementation internationale, changement des mentalités et des besoins de la clientèle, évolutions technologiques, … tant de défis pour l’exercice des métiers de la banque et de la finance. Les banques africaines ont dû baser leurs stratégies sur une recherche permanente de l’efficacité de leurs procédures et sur la révision de leurs méthodes de travail, ce qui a nécessité, entre autres, une formation ciblée et fortement adaptée aux besoins.....

Par ses acords de partenariat Finabanque renforce sa présence sur...

Règlement n° r09/98/cm/UEMOA du 20 décembre 1998 relatif aux relations financières extérieures des états membres de l’union économique et monétaire

REGLEMENT N°09/2010/CM/UEMOA/ RELATIF AUX RELATIONS FINANCIERES EXTERIEURES DES ETATS MEMBRES DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

Dans son rapport sur la fraude qui a coûté 4,82 milliards d'euros à la Société Générale, Christine Lagarde appelle notamment à "mieux identifier la lutte contre la fraude interne comme un élément à part entière du contrôle interne". Ce n'était donc pas le cas jusqu'à présent ?

L'IAS Board a récemment déclaré son intention de faire significativement converger la norme IAS 14 vers la norme SFAS 131.

Le risque de fraude représente un danger permanent dont la matérialisation peut entraîner de lourdes pertes financières et un déficit d'image considérable pour les banques...

Ce tome 2 du Contrôle comptable bancaire a pour but d'illustrer de manière concrète comment mettre en application dans une banque les principes, méthodes et techniques de contrôle comptable, développés dans le premier tome...

Cet ouvrage répond à un véritable besoin. Traitant des questions concrètes relatives au domaine du contrôle comptable bancaire, il donne la réplique à des centaines de requêtes provenant de nombreux établissements de crédit dans lesquels les auteurs sont intervenus depuis plus de vingt ans pour des missions de conseil, d'assistance ou encore de formation...