La touche d'humour : En plein centre de Manhattan

En plein centre de Manhattan, une Rolls se gare devant une banque.
En descend un superbe blonde qui rentre dans l'établissement et demande un prêt de 2000 euros.
Le chargé d'affaire lui demande une garantie ainsi que la durée du prêt.
La blonde propose, comme garantie, la Rolls garée devant la banque et indique que le prêt sera remboursé à son retour de Paris dans quinze jours.
Sur ces entrefaits, la blonde s'en va, tandis que le chargé d'affaire et son directeur s'escaffe :
"Il faut vraiment être un blonde pour offrir une Rolls comme garantie d'un prêt de 2000 euros".
La semaine passe, la blonde repasse à la banque et demande à rembourser le prêt pour récupérer sa Rolls.
Le banquier s'exécute contre 2000 euros et ajoute 30 euros d'intérêts et de frais.
Pris d'un certain remord le banquier demande :
"Vous ne semblez pas avoir besoin de 2000 euros, alors pourquoi laisser une voiture de ce prix pour une somme dont vous n'avez apparemment pas besoin ?"
et la blonde de répondre :
"Parce que 30 euros est le meilleur prix que j'ai pu trouver pour garer en toute confiance ma Rolls pendant 15 jours en plein Manhattan !"

De la maîtrise du Plan comptable au diagnostic économique et financier par le banquier.

Dans un contexte de développement soutenu des entreprises en Afrique, le secteur bancaire et financier affirme sa volonté de renforcer son rôle d’intermédiation pour accompagner les entreprises pourvoyeuses de croissance et d’emplois.


Cette contribution forte du secteur bancaire privilégie un accompagnement maîtrisé et adapté dans les réponses apportées aux besoins des entreprises et nécessite un investissement de formation soutenu des collaborateurs en relation avec les entreprises.


La formation opérationnelle du séminaire que nous vous proposons vise trois objectifs principaux :

- L’acquisition de savoir
- L’acquisition de savoir faire
- L’acquisition de savoir être

Le diagnostic économique et financier d’une entreprise cliente ou prospect par un banquier repose sur trois piliers qui seront abordés au cours du séminaire :

- Apprécier la capacité de l’entreprise à dégager des résultats et à financer sa croissance ;
- Cerner les besoins de financement tant au niveau de son cycle d’exploitation qu’à celui de son cycle d'investissement ;
- Prendre position sur l’attitude à adopter vis-à-vis de l’entreprise ;
- Enfin, le suivi des risques au quotidien.

Au préalable, il est essentiel de compléter cette démarche rationnelle et dynamique par la maîtrise de la comptabilité : la comptabilité, en soi, ne constitue qu’un outil au service de l’analyste mais on ne peut mener à bien les actions précitées que si l’on maîtrise les concepts de base de la comptabilité, ses mécanismes et leur bonne application.


Dans un premier temps, les pays de l’OCAM ont mis en place le plan OCAM. Par la suite, une réforme comptable profonde, sous l’égide de la BCEAO, a conduit à la création du SYSCO mis en place dans un premier temps en Afrique de l’Ouest ; Ce plan a été ensuite étendu à l’ensemble des pays de l’OHADA Les pays de l’Afrique Centrale ont ensuite adopté un plan comptable Plan OHADA dont les caractéristiques sont si proches de celles du SYSCOA que, dans la pratique, on peut les confondre sans inconvénient. Dans ce séminaire, le terme Plan Comptable sera utilisé pour désigner les plans comptables en usage tant en Afrique de l’Ouest qu’en Afrique Centrale.


L'organisation pédagogique du séminaire contribue à l’atteinte des résultats fixés par :
- La complémentarité des outils
- Les mises en situation
- L’animation par un professionnel expérimenté